Événements, sport & marques : créativité & jeu vidéo au cœur de nouvelles expériences

Par Blandine Lebourg
Content Curation Manager – Responsable Editorial Evénementiel Plaine Images

« Les théories du complot se faisant rares au sujet de l’épidémie de Covid-19, en voici une : le virus a été répandu sur la Terre par les supporteurs de football pour rappeler que, sans eux, le sport est vidé de sa substance. » Dans un article de mai dernier, Le Monde relevait justement que « aujourd’hui, dans le sport, présence du public et performances des sportifs sont interdépendantes ».

Alors que les compétitions ont repris à huis-clos et que de nombreux événements sportifs s’annoncent sans présence du public pour les semaines, voire les mois à venir, certains acteurs du secteur sportif, ou liés aux événements sportifs, ont pivoté rapidement pour tenter de combler le vide laisser par les spectateurs dans les stades. Et créativité & jeu vidéo ne sont jamais loin des initiatives !

Aucun texte alternatif pour cette image

Comment toucher son audience d’amateurs de sport lorsqu’il n’y a plus d’événements sportifs ? Bien avant la reprise à huis clos, Adidas s’est tournée vers le jeu vidéo pour retrouver cette audience habituelle. En Turquie, avec Wunderman Thompson, la marque a « recréé » le Championnat européen … dans FIFA 20 ! L’Uncanceled Cup se compose de 51 matches (comme dans le tournoi régulier) diffusés sur les médias de la marque (canaux turques de Facebook Live, YouTube Live et IGTV). La finale pourrait même être diffusée sur une chaîne de TV locale. Cet accord entre Electronic Arts (l’éditeur de FIFA) et Adidas va au-delà d’un contenu de marque, l’e-commerce faisant partie intégrante de la stratégie mise en place. Et le jeu devrait rester une priorité pour Adidas… Ce genre d’initiatives ne pourrait être lancée par de nombreuses marques face à un coût élevé mais elle demeure intéressante dans la manière dont la marque a repensé sa stratégie pour toucher une audience à laquelle elle n’avait plus accès.

Aucun texte alternatif pour cette image

Avec la reprise des événements sportifs à huis clos, se posent les questions de la fan experience comme de l’engagement des sportifs lors de compétitions dans des stades vides et étrangement silencieux… Regarder un match de football avec uniquement le son émis par les coachs et les joueurs peut en effet apparaître légèrement plat et très peu immersif. Que serait le Liverpool FC sans son fameux « You’ll never walk alone » ?

Elias Andersen, jeune canadien qui a créé une société de tech pour le sport il y a 2 ans (Champtrax), a rapidement pivoté en mars pour lancer Hear Me Cheer. Cette solution rend le sport à huis clos plus engageant en diffusant les encouragements des fans en direct lors de la retransmission télévisée. En quelques mots, devant sa télé, le supporter peut se connecter au match de son choix et exprimer vocalement sa passion. Sa voix sera ensuite « agrégée et mixée » aux autres voix des téléspectateurs via un algorithme, dont en ressortira un son de supporters, audible à la fois au stade et à la télé. Plusieurs diffuseurs, comme Eleven Sports ou ESPN, ont déjà testé Hear Me Cheer et des discussions sont en cours avec d’autres acteurs.

Et sinon, pour retrouver le bruit des fans dans les stades, certaines ligues se sont tournées vers … le jeu vidéo ! Electronic Art a ainsi fourni sa librairie de sons (chants des supporters, bruits de foule…) issus de FIFA à La Liga espagnole et à la Premier League anglaise.

Aucun texte alternatif pour cette image

Et pour aller au-delà de la simple atmosphère sonore en attendant le retour des fans, engager les fans comme les joueurs, tout en générant de nouveaux revenus pour les stades : les fans en carton ! Ils ont envahi les stades d’Allemagne, de Suède, de Chine, de Serbie, de Russie… C’est en Allemagne que tout a commencé mais il existe désormais plusieurs startups qui offrent la possibilité aux fans d’imprimer leur photo sur un carton qui sera installé dans les gradins pour environ 20 euros. My Fan Seats, Fan in the Stand, Fans at the game … permettent ainsi aux stades de tirer des revenus pour compenser une partie des pertes liées à l’absence de billetterie et aux fans de supporter leurs clubs.

Une startup islandaise, Oz Sports, va plus loin en proposant la projection des fans en réalité augmentée dans les stades. Au Danemark, une équipe a réuni 10 000 fans dans le stade via Zoom. En Corée du Sud, une équipe a remplacé ses fans par des sex dolls mais là, ce n’est pas très bien passé et le club a écopé d’une amende…

Aucun texte alternatif pour cette image

Comme le sport, de nombreux secteurs sont amenés à se réinventer. Si difficile soit-elle, cette période peut générer de nouveaux modèles. Et les industries créatives, les technologies créatives comme l’imagination sont au cœur de solutions nouvelles. La pensée créative peut générer de nombreux changements positifs.

 

Plaine Images, where imagination creates value{S}

X