Unplugged musictech

l'ia : un outil de création musicale ?

C’est avec intérêt et curiosité que Plaine Images a eu le plaisir d’accueillir Michaël Turbot, Technology Promotion Manager pour SONY CSL, et Jérémy Benichou, artiste, producteur et DJ sous le nom de « Whim Therapy », afin de questionner la place de l’intelligence artificielle dans la création musicale. 

Laurent Tricart, Directeur de l’Innovation et des partenariats de Plaine Images ; Michaël Turbot, Technology Promotion Manager chez Sony CSL & Whim Therapy, artiste, DJ et producteur.

Depuis 1950, la notion d’intelligence est un sujet d’actualité, d’autant plus à l’heure des nouvelles innovations techniques et technologiques qui marquent aujourd’hui tous les secteurs d’activité, y compris celui des industries créatives. L’IA est tout particulièrement un sujet abordé par des docteurs, chercheurs et ingénieurs qui travaillent en recherches et développements dans le secteur de la musique, afin de mieux la comprendre et l’utiliser dans l’objectif de faire évoluer les pratiques.

Créé en 1989, Sony Computer Science Laboratories s’attache ainsi à faire de l’IA un moteur de réflexions stratégiques pour les équipes de Sony Music, afin de permettre aux artistes d’avoir davantage de possibilités de réflexion et de création. C’est dans cette perspective que Michaël Turbot s’engage depuis des années à faire le lien entre les équipes R&D de Sony et les artistes de musiques actuelles, susceptibles d’être intéressés par ces nouvelles méthodes.

Une nouvelle dynamique technologique inspirante ayant piqué la curiosité de Whim Therapy, qui ne tarde pas à construire un projet autour de cette idée en s’associant avec trois entités majeures du groupe Sony : le laboratoire CSL, Sony Music Publishing et Sony Music Entertainment France. Son besoin d’expérimenter sans rentrer dans aucun schéma l’a poussé à venir tester les solutions de création Sony CSL et d’immédiatement prendre goût à l’exploration de nouvelles façons de composer. Le résultat ? La sortie récente d’un premier EP (extended play), avec quatre musiques co-composées à l’aide d’une intelligence artificielle.

De cette collaboration émergent différentes interrogations de la part des publics et des professionnels de la musique : à l’avenir, quelles collaborations possibles entre les musiciens, compositeurs, producteurs et l’IA ? Quel apport représente-t-elle pour les processus créatifs des artistes ? Comment travaille-t-on avec ces nouvelles interfaces ? Comment (re)penser à travers l’exemple de la musique, la relation Homme VS Machine ?

WHIM THERAPY, au rythme de l’Intelligence artificielle

Interview de Whim Therapy, artiste, producteur et DJ.

A l’occasion de cet évènement, Plaine Images a eu la possibilité d’échanger avec Whim Therapy, et de revenir sur son parcours, ses intérêts et ses réflexions sur l’avenir de la musique.


Passionné de musique depuis toujours et engagé dans ce secteur depuis la fin de ses études secondaires, c’est après quelques années à Lyon puis à Paris que Whim Therapy s’est installé à Lille, une ville au sein de laquelle il prend plaisir à créer et se représenter sur scène. Avec son groupe Diva Faune (pop/rock), dont l’un des titres les plus connus « GET UP » a fait plus de 12 millions de vues.

Son histoire avec Whim Therapy débute il y a presque dix ans lorsqu’il rencontre, dans le cadre de son groupe Diva Faune, Sony Music Publishing, En se rapprochant de ce géant de l’entertainment, il découvre de nombreuses perspectives d’évolution en tant que créateur et compositeur de musique. Désireux d’expérimenter et de toucher différents horizons musicaux, la découverte de l’existence de Sony CSL a été, bien plus qu’une grande aide, une véritable révélation :

« Tout est parti d’Instagram. Sony CSL avait publié un post qui affirmait que l’IA pourrait servir à stimuler et augmenter la créativité, en réinventant le rapport entre l’artiste et la machine. A cet instant et en y réfléchissant, je me suis pris une baffe, ça m’a tout de suite inspirée. J’ai constaté quelque chose d’excitant à pouvoir développer plein de nouvelles façons de faire. »

Par la suite il a contacté le laboratoire via les réseaux sociaux. S’en est suivi le début d’une collaboration qui a permis au projet de se construire, notamment à l’aide de la découverte et du travail sur des solutions développés par Sony CSL :

« J’ai eu l’occasion de tester différents outils qui m’ont émerveillé. DRUMGAN a été la première solution que j’ai essayée : il s’agit d’un outil synthétiseur de son qui a été nourri de milliers de sons de batteries. L’outil comprend ce qu’est un son de batterie et comment l’enrichir. J’ai également testé NOTONO : un spectrogramme qui permet de modeler différents sons d’instruments. Ces outils permettent d’avoir vraiment une « patte » définie. Enfin, POIESIS : un assistant auteur. Tu fais ton texte, une des phrases n’est pas bonne, il va lire ce qu’il y a avant et après et essayer de proposer quelque chose de pertinent. »

Cette première collaboration outil-artiste entre Whim Therapy et Sony CSL s’est très rapidement concrétisée avec la participation de l’artiste au AI SONG CONTEST : un concours international de musique pour les chansons qui ont été composées en utilisant l’intelligence artificielle. Cette aventure lui a permis de remporter le prix du public et n’a fait que confirmer son envie de poursuivre cette expérimentation musicale.

C’est en parallèle de cette première expérience importante en tant que Whim Therapy que Jérémy sort son premier single, « Dreams » : une mélodie électronique et envoutante, composée à l’aide de l’intelligence artificielle. Une première composition d’un projet plus grand, puisque Whim Therapy a lancé dernièrement son EP « I tried to make music with AI and this happened », désormais disponible sur toutes les plateformes de streaming musicale.

Au cœur des nouvelles tendances musicales et technologiques en travaillant avec l’intelligence artificielle, Whim Therapy a trouvé grand intérêt à s’intéresser à Plaine Images, qui développe depuis plusieurs années une expertise professionnelle autour de la Musictech, à l’image de la programmation évènementielle Unplugged. Son intervention a notamment permis de soulever différents questionnements, comme la réticence à l’utilisation de l’IA par peur ou par méconnaissance, auquel il répond : 

« L’IA n’est rien de plus qu’un outil. Elle ne fera rien si tu ne lui donnes pas à manger. L’IA n’a pas d’égo, elle n’apporte pas de dimension humaine, avec ses richesses mais surtout ses défauts qui sont si intéressants. Elle n’est pas capable de faire, dans le fond, des choix comme nous le ferions. La musique, c’est avant tout des ressenties. L’IA ne ressent pas. »

Malgré tout, Whim Therapy affirme que l’utilisation de l’IA reste un sujet de profonde réflexion, dont le potentiel et les limites restent encore en devenir. Un avenir pour le secteur musical en proie à des changements de paradigmes, comme il le souligne : 

« Dans le futur, je pense que la vie musicale ressemblera à quelque chose de plus large, plus gros, plus grand. Je suis trop curieux de voir ce qui va se passer quand il va y avoir des personnes de 14 ans qui vont démarrer directement avec les outils sur lesquels je travaille actuellement, à la différence de mois, au même âge, qui a commencé avec des instruments plus « classiques » (guitare, batterie…). 

Ils vont disposer d’outils monstrueux pour révolutionner la chose. Ça va amener une nouvelle facette de ce qu’est et de ce que pourrait être la musique. »

L’avenir de la musique, comme son présent, est encore à penser et construire, comme le souligne Whim Therapy. Les innovations techniques et technologiques nous montrent à quel point nous ne sommes qu’au début d’une grande période de création musicale, dont l’intelligence artificielle semble indéniablement faire partie.

 

Découvrez les dernières recommandations musicales de WHIM THERAPY :

Envie de musique ?

Le programme
Take Off Incubation

En plein cœur de la métropole lilloise, à Roubaix Tourcoing, Plaine Images accompagne les futurs entrepreneurs au sein de son incubateur. Un programme commun avec trois parcours différents dédié aux industries créatives, au jeu vidéo et à la Musictech.

Dans un écosystème dédié à l’entrepreneuriat, l’équipe de la Plaine Images met à disposition toutes ses ressources et réseaux pour faire décoller les projets d’entreprises !

Suivez un programme permettant aux créateurs de tester, de vérifier et de continuer d’innover. Avec Take Off, vous allez pouvoir analyser, accompagné d’experts, la viabilité de votre idée sur le marché. Bénéficiez d’un accompagnement de 6 mois pour prototyper et trouver votre marché.

Pour plus d’informations sur
le programme Take Off

Découvrez notre programme d'incubation 100% dédié aux industries créatives !
Découvrez le programme
Accélérez et développez votre business dans un environnement collaboratif !
Découvrez le programme
Vous êtes une entreprise innovante et souhaitez rejoindre un réseau d'entreprises ?
Découvrez le programme
Se développer à l'international ?
Nous y travaillons avec vous
et pour vous !
Découvrez le programme
Mise en relation pour les startups, la Plaine Images votre prescripteur de solutions sur-mesure.
Découvrez le programme